• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Réunion de lancement du projet VACCIVINE (2018-2020)

Mardi 16 Janvier a eu lieu la réunion de lancement du projet VACCIVINE (2018-2020). Scientifiques et partenaires économiques étaient réunis pour présenter les 4 axes de travail identifiés.

Vaccivine Kick off meeting © Inra Colmar
Publié le 12/02/2018

Comment évaluer des stratégies pour contrôler le court-noué1 ? C'est la problématique posée par le projet VACCIVINE pour les 3 années à venir. Afin de s'atteler à la tâche, scientifiques et partenaires économiques se sont réunis mardi 16 Janvier à l'Inra Grand Est-Colmar pour échanger autour des 4 axes de recherche et débattre des stratégies à mener.

Le projet VACCIVINE est l'un des 9 lauréats 2017 du  "Plan de National de Dépérissement de la Vigne" lancé en 2017 par le Ministère de l'Agriculture, FranceAgriMer et le Comité National des Interprofessions de la Vigne. Piloté par Olivier Lemaire, chercheur Inra de l'unité "Santé de la Vigne et Qualité du Vin", ce programme vise à évaluer la prémunition comme stratégie de bio-contrôle du court-noué. Actuellement il n'existe aucune méthode de lutte efficace contre cette maladie à l’origine de dépérissements de la vigne. Les 4 axes de travail définis pour les 3 prochaines années sont :

  • WP1 Déterminer le niveau de protection induit par les souches prémunisantes
  • WP2 Caractériser la diversité des populations de GFLV dans les vignobles à l’étude
  • WP3 Etudier les mécanismes de protection mis en place dans certaines vignes
  • WP4 Identifier de nouvelles souches de GFLV prémunisantes provenant du vignoble

1 maladie de la vigne causée principalement par le Grapevine fanleaf virusou (GFLV)