• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’agroécologie au cœur des échanges avec les citoyens !

Le 23 juin, s’est déroulée dans toute la France la nuit de l’agroécologie. A l’initiative du ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, cette soirée était l’occasion de proposer aux citoyens de venir à la rencontre d’agriculteurs mais aussi de chercheurs pour leur faire découvrir les pratiques agro-écologiques et en débattre.

Westhalten - Nuit de l'agroécologie 230616. © Inra, J. Galet
Mis à jour le 05/12/2016
Publié le 18/07/2016

Accompagnés de nombreux partenaires, les acteurs du projet de GIEE et des chercheurs du centre Inra de Colmar-Alsace (Isabelle Soustre-Gacougnolle, Carine Schmitt, Mireille Perrin) ont invité petits et grands à emprunter un sentier agroécologique dans les vignes de Westhalten. Au programme : Présentation d’outils de travail du sol et des cavaillons en piloselle, Projection du film ‘Heim' sur l'histoire de la viticulture à Westhalten et d'un film sur leur projet de recherche en agroécologie impliquant viticulteurs, élus, associations, conseillers et chercheurs.

Jean Masson, directeur de recherche au sein de l’unité Santé de la Vigne et Qualité du Vin, était présent il y a 6 ans à la naissance de ce projet "Notre objectif était d’imaginer ensemble une méthode de travail et de recherche qui valorise la diversité de tous les savoirs. Nous souhaitions travailler, réfléchir, innover ensemble, c’est-à-dire  avec tous les acteurs locaux, des professionnels de la filière aux élus en passant par les associations de protection de la nature. Identifier nos contraintes respectives et réfléchir ensemble, nous a permis de donner naissance à un paradigme nouveau. Ainsi, utiliser des plantes  telles que la piloselle, ou de nouveaux outils, tels que la charrue, nous a permis de mettre en place des alternatives au désherbage chimique par exemple. Cela  impacte ainsi le mode traditionnel de fonctionnement de la recherche. Certains de ces éléments se retrouvent d’ailleurs dans le rapport « Sciences Participatives » rendu par François Houllier, PDG de l’Inra, au Ministère de l’Éducation Nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche début 2016. C'est à la fois une réponse aux attentes du ministère et au plan Ecophyto de 2015, ainsi qu’aux questions de la société. Au centre Inra de Colmar-Alsace, c'est une méthode de recherche que nous développons sur ‘comment construire une recherche avec les acteurs’, des publications sont d’ailleurs en cours de rédaction dans le domaine des sciences humaines comme agronomiques."

Avec 120 personnes réunies de 19h00 à 23h30, de nombreux échanges et une convivialité à toute épreuve, cette première édition de la nuit de l’agroécologie fut un succès à Westhalten. Une soirée originale qui a permis de mettre au cœur des débats les enjeux économiques, sociétaux et environnementaux de l’agroécologie !

En savoir plus

Article en lien : ici