• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

InvaProtect : Protection durable des végétaux contre les bioagresseurs invasifs dans les vergers et les vignes 

Dans le cadre du projet InvaProtect V Rhin supérieur, 30 partenaires français, allemands et suisses étudient ensemble depuis 3 ans  comment la protection des vignes et des vergers peut être assurée par des mesures durables et adaptées de protection intégrée des plantes à l'échelle transfrontalière.  A cette fin les bases essentielles pour la région du Rhin supérieur devraient être élaborées et mises en œuvre dans les 3 pays voisins. 

Illustration du projet InvaProtect © InvaProtect
Mis à jour le 16/11/2018
Publié le 21/09/2018

Comment développer des mesures de maîtrise efficaces contre des espèces invasives qui sont en train de s'installer ? C'est l'objectif du projet InvaProtect, à travers 3 années d'expertise transfrontalière. Outre Drosophila suzukii déjà bien établie, d’autres bioagresseurs moins connus sont étudiés, comme par exemple, la punaise diabolique Halyomorpha halys et les cochenilles vectrices de l’enroulement viral de la vigne. L’arrivée en Alsace en 2017 de la cicadelle vectrice de la Flavescence dorée de la vigne a montré combien importait la coopération transfrontalière, avec le soutien du programme européen Interreg V Rhin supérieur, en permettant l’échange et le développement des connaissances scientifiques et de l'expertise professionnelle au service de la viticulture et de l’arboriculture pour les 3 pays concernés.

Le projet InvaProtect, débuté en 2016 touche à sa fin. Après 3 ans de travail des recommandations concrètes de lutte intégrée spécifiques aux cultures sont disponibles pour la pratique sur le site web.

Un colloque à destination des professionnels pour présenter les derniers résultats

Comment protéger les vergers et les vignes du Rhin supérieur contre les bioagresseurs invasifs ? C'est à cette question qu'ont répondu les chercheurs le 8 Novembre 2018.

Découvrez le programme. (page de présentation des résultats en préparation)

Objectif du projet

L'objectif premier du projet est la protection durable des végétaux contre les bioagresseurs invasifs dans les vergers et les vignes dans le Rhin supérieur. Le point fort est la drosophile asiatique (Drosophila suzukii). Parallèlement, d’autres agresseurs sont étudiés : l’enroulement viral et la flavescence dorée de la vigne, les cochenilles de cultures fruitières, la Sharka des fruits à noyau, la punaise diabolique, etc.

Le projet revêt une importance particulière : les petites parcelles des vignes et des vergers avec leurs structures accompagnantes sont typiques de la région du Rhin supérieur. Elles abritent une grande diversité d'espèces de flore et de faune, mais aussi fournissent des abris et de la nourriture aux bioagresseurs invasifs. De plus, la région se caractérise par un climat chaud qui convient bien à ces bioagresseurs. 

La coopération transfrontalière est donc essentielle pour atteindre les objectifs fixés

 Quelles seront les mesures prises?

  • développer un suivi transfrontalier pour les bioagresseurs invasifs, par exemple la cicadelle pruineuse, la cochenille du mûrier, le virus de la Sharka des Prunus, ainsi que les agents et les vecteurs de la Flavescence dorée et l'enroulement viral de la vigne ;
  • mettre les résultats du suivi à disposition des conseilleurs et producteurs régionaux ;
  • acquérir des connaissances sur les paramètres biologiques, épidémiologiques et du comportement des bioagresseurs étudiés, en particulier de D. suzukii comme base pour son contrôle durable et son adaptation aux cultures et différents habitats ;
  • développer un modèle de prévision des risques de D. suzukii qui sera intégré dans les services transfrontaliers et servira d'outil d'aide à la décision pour des mesures de protection ;
  • communiquer les résultats significatifs sur internet via des fiches techniques et des articles dans la presse spécialisée, des interventions lors d'événements, d'expositions, de congrès et de journées spécifiques de l'arboriculture et de la viticulture.

En savoir plus

Le thème « drosophile asiatique » mobilise la plupart des partenaires des 3 pays, dont les centres Inra Bordeaux-Aquitaine et Grand Est-Colmar.  Le thème « enroulement de la vigne » est pris en charge par le groupe de travail « Cocc’n’Roll », animé par l’Inra de Colmar, avec des partenaires alsaciens (Chambre d’agriculture, CIVA, Fredon, IFV) et allemands.  Quant à la Flavescence dorée, son étude implique entre autres le Julius Kühn-Institut (JKI) de Siebeldingen (animateur), l’Inra de Bordeaux, l’Institut Français du Vin, et d'autres partenaires allemands et français.

Découvrez les pages web dédié au projet
Plus d'information sur l'étude "Drosophile" et "Enroulement de la Vigne" sur le site de l'unité de recherche SVQV
Plus d'information sur l'étude "Drosophile" la page de l'unité de recherche SAVE

Les principaux résultats

Les principaux résultats sur l’enroulement de la vigne et les cochenilles vectrices

  • Binet D, Delbac L, Gaudin J, Thiéry D, Hommay G, Herrbach E (2018) Les cochenilles dans le vignoble bordelais. Union Girondine des Vins de Bordeaux, 1156, 45-46 (résumé)
  • Herrbach É, Froehly A, Fleisch A (2018) Les cochenilles vectrices de l’enroulement viral de la vigne en Alsace. Les Vins d’Alsacen°4, avril 2018, 14-15 (pdf)
  • Herrbach É et al. (2018) Studies on grapevine leafroll disease and scale insects in Upper Rhine in the frame of Interreg V project “InvaProtect”. Colloque DPG, GT "Viruskrankheiten der Pflanzen",Bad Herrenalb, D, 19-20 mars 2018. (pdf)
  • Herrbach É, Hoffmann C (2017) L'enroulement viral de la vigne transmis par les cochenilles. Colloque intermédiaire InvaProtect, Les bioagresseurs invasifs des vergers et vignes du Rhin supérieur : situation actuelle et possibilités de lutte, Ste-Croix-en-Plaine 68, 9 novembre 2017 (pdf)

Les principaux résultats sur la drosophile

  • Rôle de l'habitat sauvage sur les populations de Drosophila suzukii (pdf)
  • Piège à rétention pour drosophiles (pdf)
  • Piège attractif type B.S.V. (Anonymous, 2015) pour drosophiles (pdf)
  • Delbac L, Binet D, Rusch A, Gaudin J, Hommay G, Reinbold C, Herrbach E, Thiéry D (2018) Drosophila suzukii dans le vignoble bordelais - Etat de la situation depuis sa découverte. Union Girondine des Vins de Bordeaux, 1155, 40-42 (résumé)
  • Delbac L, Rusch A, Binet D, Thiery D (2018) Rôle de la présence des plantes hôtes dans le paysage viticole Bordelais sur la dispersion de Drosophila suzukii (Matsumura) (Diptera: Drosophilidae). JDED 2018, Journée des Doctorants de l'Ecole Doctorale Sciences et Environnement, Université de Bordeaux, Talence, 02-03 mai 2018 (pdf)
  • Delbac L, Binet D, Thiery D, Rusch A, Gaudin J, Hommay G, Reinbold C, Herrbach E (2017) Effet du paysage et du cépage sur Drosophila suzukii dans deux cas d'étude : vignobles bordelais et alsacien. Colloque intermédiaire transfontalier INTERREG V Rhin supérieur - InvaProtect, Ste-Croix-en-Plaine, 09 novembre 2017 (pdf)