• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Circuits arrivée et départ, avec échangeur. © inra, PV

La géothermie à Colmar

Sommaire
Mis à jour le 23/05/2013
Publié le 30/04/2013
Mots-clés :

Le projet géothermie sur nappe phréatique consiste à faire évoluer le système de chauffage du site, qui assure actuellement le chauffage des bâtiments de recherche et les serres, vers un dispositif de production de chaleur principalement basé sur la géothermie.

Les programmes de recherche du centre INRA de Colmar  s'appuient sur un dispositif de 3000 m² de serres et d'installations expérimentales, de 55 ha de grandes cultures et de 15 ha de vignoble riches de quatre terroirs différents.

Le projet géothermie sur nappe phréatique consiste à faire évoluer le système de chauffage du site, qui assure actuellement le chauffage des bâtiments de recherche et les serres vers un dispositif de production de chaleur principalement basé sur la géothermie. L'ensemble géothermie et serres de conception "Développement Durable" nécessite une adaptation des serres d’expérimentation.

Les chaudières gaz ont été remplacées en 2012 par une pompe à chaleur eau/eau. Le bilan carbone réalisé en 2006 pour les 3 énergies (électricité, gaz, fuel) fait apparaître une émission totale de 543 T de C02 dont 80% pour le gaz et 5% pour le fioul. Cette opération réduira l'empreinte environnementale de nos activités de plus de 345T de CO2 par an.

Le programme de rénovation des serres doit s’étaler sur la période 2014-2017 dans le cadre du prochain CPER.

L’opération d’un coût global de 620K€ a bénéficié d’une subvention au titre du fond chaleur lors de l’appel à projet de septembre 2011.

Géothermie à Colmar